La crypte romane

Publié le par Julien Jobard

La crypte romane

 

Une crypte est par essence un lieu emplit de mystère et sacré du fait de sa vocation : une aire de transition entre la vie et la mort. En quelques mots, c'est un espace généralement souterrain ou à demi-enterré situé le plus souvent sous le choeur d'une église, zone réservée aux clers et moines. A l'origine, on y déposait les reliques sacrés (corps de saints puis attributs de ceux-ci...) puis progressivement certains dignitaires (religieux dans un premier temps) purent y être inhumer afin d'être au plus près des Grâces de Dieu. Fort logiquement, seuls les religieux y avaient accès lors de certaines cérémonies axées sur le thème de l'au-delà. Il faut dire qu'une crypte se voulait avant tout être la reproduction fidèle du Saint-Sépulcre de Jérusalem (tombeau du Christ). 

          C'est sutout à partir du Xème et XIème siècle que les cryptes se multiplient au sein des sanctuaires religieux en même temps que le culte des saints et de leurs reliques subit un élan important. C'est pour cette raison, en particulier, que la crypte de Billy est un témoin et un indicateur de l'effervessence religieuse qui s'épanouit sur le site durant les premiers siècles du second millénaire. En effet, cet espace sacré est de toute évidence une construction médiévale issue de l'art roman car ses éléments architecturaux et sa situation en correspondance avec le chevet abondent dans ce sens. Malheureusement, des travaux, réalisés en 1928, ont défiguré en partie le bâti originel dont les formes et certaines caractéristiques restent cependant présentes à travers les voûtes en plein cintre ou les petites fenêtres aménagées dans l'épaisseur du chevet taluté. La crypte est composée d'une pièce centrale, disposée sous le choeur, et est encadrée d'un couloir d'accès sur son flanc nord et sud. Aujourd'hui, on ne peut y pénétrer qu'en empruntant un escalier dont l'accès est situé dans le transept nord.

          Ce lieu, aussi bien porteur de symboles qu'emplit d'histoire, mériterait une attention particulière notamment dans le cadre d'une mise en valeur de l'église de Billy. La crypte peut se visiter les jours d'ouverture du sanctuaire ou bien sur une demande auprès de l'office de tourisme. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article