Le prieuré de Billy

Publié le par Julien

Bâtiment conventuel ?

 

Entrée ouest de la paroisse

 

Nous avons principalement parlé, jusqu'à présent, de la fonction paroissiale dévouée au sanctuaire de Billy depuis le Moyen Âge mais n'oublions pas qu'il existait aussi un prieuré dont on connait peu de choses bien que l'on commence à appréhender son rayonnement local.

 

          Concernant la fondation d'un monastère et l'installation d'une communauté religieuse à Billy, nous n'avons pas d'informations. Toutes les informations que nous avons proviennent de quelques registres de comptes diocésains ou casadéens ainsi que d'une requête du Palais pour l'évêque de Clermont contre le prieur de Billy, Antoine de Chabannes en 1532. Alors que savons-nous ?

          Les sources que nous avons pu consulter attestent de la présence d'un prieuré durant le XVème siècle mais il semble que d'autres textes, relatifs à des visites pastorales, y fassent allusions entre 1284 et 1287, selon le chanoine Moret, érudit du XIXème siècle. Toutefois, la prudence est de mise et le champ de recherches encore flou. Une chose est sûre, le prieuré de Billy existait au Moyen-Âge et peut-être dès le XIIIème siècle. Il relevait, comme la paroisse, du monastère de Jaligny, fondé en 1036 et rentré dans l'obédience de la Chaise-Dieu en 1146.

Existait-il alors une communauté religieuse à Billy avant cette date ? Nous n'en avons aucune idée mais il est évident que le prieuré casadéen n'est une réalité sur ce site qu'après 1146.

 

          Pour terminer, parlons un instant de la morphologie du hameau paroissial et du bâti encore en place. Concrètement, aucune construction n'a été identifiée comme étant un vestige de l'ancien prieuré. Nous savons que dans un cadre rural, où le site est de petite importance, l'organisation spatiale est parfois assez lâche. Si l'église est à elle seule un témoin, la présence de demeures anciennes, non médiévales, comme celle présentée sur la photo, donne peut-être une idée de la répartition des bâtiments conventuels sur le territoire et des espaces autrefois habités par les moines. Enfin, vu la configuration de la trame foncière autour du pôle religieux, nous pensons que le prieuré pouvait apparaître sous la forme d'un ensemble de bâtiments réunis dans un enclos dont l'enceinte aurait été en grande partie constituée des maisons agglutinées le long des voies. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article