La basse-cour du château

Publié le par Julien


Le château de Billy ne se réduit pas à l'édifice implanté sur la partie supérieure du promontoire rocheux. En effet, c'est un espace plus important et complexe qui intègre une grande cour située à l'Ouest et protégée par une fortification munie de tours demi-circulaires datant du XIIIème siècle. Cette zone est appelée la basse-cour a contrario de la haute-cour qui se situe dans l'enceinte principale. Sa vocation est à la fois défensive et résidentielle. 
          Tout d'abord, elle forme un front, principalement sur le flanc Ouest, ce qui peut décourager plus d'un ennemi d'autant plus que celui-ci, s'il vient de l'Auvergne, doit franchir une autre barrière, la rivière Allier. Sur la partie Est du château, où s'étend le village, un ennemi potentiel se voit obligé de passer une autre enceinte protégeant la ville (dont nous reparlerons) puis l'entrée fortifiée de la basse-cour qui coupait autrefois l'accès à la porte de l'enceinte centrale, dernier refuge.
          Enfin, la basse-cour peut-être une aire de résidence, temporaire ou non, mais aussi un lieu réservé à toutes sortes d'activités (artisanat, zone d'entraînements pour les soldats...). Cependant, il est diffice de saisir la nature de l'occupation humaine concernant cette cour car très peu d'endroits ont été fouillés. On sait par des textes et par la survivance d'un bâtiment comme la "capitainerie" que cet espace accueillait à un moment donnée des logements réservés notamment au châtelain et à son entourage. Il est possible, par ailleurs, que la basse-cour possédait au moins de petites loges pour les soldats, les habitants (en cas de refuge) ou les artisans. L'Archéologie seule pourrait nous révéler bon nombre de mystères sur l'utilisation qu'était donnée à ce lieu. Notons pour finir, qu'un puit a été découvert au sein de cette cour ce qui laisse augurer de potentielles découvertes.
 

Publié dans Le château de Billy

Commenter cet article