Les grandes cours

Publié le par Julien

Les grandes cours
Non loin de la fontaine publique et dans la même rue que celle-ci, se situe un îlot de bâtiments dont l'architecture paraît avoir plusieurs siècles.

Antonin Besson et d'autres personnages locaux ont désigné ce lieu comme ayant été autrefois le quartier général de la Maréchaussée de la ville de Billy (ancien corps de gens à cheval veillant à la sûreté publique et qui sera intégré à la gendarmerie à partir de la Révolution). Cette affectation nous paraît plausible à la vue des techniques de bâti employées et surtout à cause de l'aspect fonctionnel de ces constructions.
          En effet, ce corps de bâtiments possède l'espace nécessaire pour recevoir une écurie (toujours visible aujourd'hui), un service de police et un "dortoir" servant de lieu de vie pour un groupe de soldats résidant sur place. De plus, sa relative proximité avec l'auditoire et les allusions à une "maison de police" dans plusieurs textes anciens tendent à appuyer ce fait. Quant à l'architecture en présence (assez significative), que cela soit pour les parements, les matériaux de construction ou encore les murs pignon permettant l'édification de hautes toitures pentues, tout porte à croire que ce quartier existait déjà à l'époque de Nicolas de Nicolay (géographe du roi au XVIème siècle).
          Enfin, rappelons que le village de Billy était autrefois considéré comme une ville (depuis le Moyen Âge), en plus d'être le chef-lieu d'une châtellenie, et qu'à ce titre, il était doté des infrastructures économiques, religieuses, administratives et judiciaires essentielles pour le bon fonctionnement de cette localité. Notons, par ailleurs, que la Maréchausée se verra de plus en plus confier les affaires relevant des tribunaux ordinaires à partir du règne de François Ier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article